Le vieux Berger landais (Guillier)

Date postale :29.03.1903
Carte suivante
Carte précédente

Guillier 1902

Ce vieux berger, juché sur ces échasses et appuyé sur sa "troisième jambe" passe le temps en tricotant. Il est protégé des ardeurs du soleil et de la pluie par sa cape en peau d'agneau.
Cette région de France était pour les voyageurs du XIXème siècle une zone d'exploration, comme pouvait l'être les régions reculées d'Afrique.
Ils en ont rapporté des descriptions saisissantes des gens. Un de ces voyageurs a rencontré un berger en 1842 et il nous en trace le portrait dans les "Nouvelles annales des voyages ...", comme vous pourrez le lire en cliquant sur le lien dans la marge.

Guillier, cet excellent éditeur de Libourne, sait aussi exploiter un filon quand il en voit un : notre berger si photogénique est à nouveau mis à contribution sur cette jolie carte, où le photographe fait aussi poser un couple de charbonniers :

Grâce enfin à la méthode employée par Guillier pour numéroter ses cartes, on sait que ces clichés ont été publiés la même année en 1902; les cartes portent les numéros 2033 et 2092, le premier chiffre étant presque toujours chez Guillier le quantième de l'année: le "2" représente ici 1902.

Guillier, toujours lui, essaie ici de nous faire croire que ces bergers étaient installés dans la ville même, pour y tondre leurs moutons; il est plus vraisemblable d'imaginer qu'il a localisé après coup à Arcachon ce cliché pris quelque part dans les Landes. Il était d'ailleurs coutumier du fait et il a publié une année une carte montrant de jeunes parqueuses, qu'il a située à Arcachon, à Audenge, à Andernos, à La Teste etc... probablement pour mieux les vendre

Moutonniers tondant les moutons

8/02/04